Déjouer son sort a des conséquences.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The hell way [PV-Hanna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cholan Kôzuki

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22
Logement : La où je peut embêter le monde.

MessageSujet: The hell way [PV-Hanna]   Mer 13 Mar - 21:43

Je courrais maintenant depuis un moment avec la jeune fille qui me suivait bien malgré elle, je réussissais fort bien mon rôle d’emmerdeur pro, les nuages défilaient devant nous et les rues aussi, je savais parfaitement où j'allais et c'était un endroits où vous vous êtes surement déjà rendu, si je vous dit "Barbe à papa" vous voyer non ? Bon alors si je vous dit "Forains" ? On ce rapproche non ? Oui vous avez deviné vous pouvez ajouter à cette liste de nom "Train fantôme", "galerie des miroirs", "Montagne russe" et oui on ce dirige bien vers le fête foraines de l'île, on pouvaient déjà voir leurs grande roue et entendre la musique typique du lieu.

Je ralentissais la marche et me pencha pour prendre deux trois cailloux, avant de reprendre ma course vers l'entré, un homme à l'air visiblement blasé, dans une sorte de cage rose bonbon qui est en faite un guichet me tendis la main pour que je lui donne la somme nécessaire à nôtre entrer. Je lui tendis les cailloux qu'il encaissa sans poser de question, j'avais raison pour les esprit faible dans son genre même pas besoin de jouer de la lyre. Prenant les deux ticket j'entra dans le parc toujours suivit de la fille au yeux violine, le lieu était vraiment énorme et je ne savais pas du tout par où commencer ... je regardais un peu partout quand je la vis ... mon attraction préférer et en plus il n'y avait même pas de queue à faire au faite vous avez deviné quel est mon attraction préférer et bien oui ! le train fantôme ! ^^

Traînant toujours la louve derrière moi, j'entra dans le manège et l'assis à côté de moi, avant qu'elle ne pu réagir la barrière de sécurité s'abaissa nous emprisonant tout les deux dans ce train pour l'enfer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanna Silverstone

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Mer 13 Mar - 22:20

Je continuais de courir bien malgré moi, ma main emprisonnée dans celle de cet imbécile de musicien a l’ego surdimensionné. Je ne savais pas où il m’emmenait vu que j’étais encore nouvelle ici et que je n’avais pas encore eu le temps de visiter pleinement la ville dans laquelle je vivais désormais. J’allais rater les cours dès mon premier jour et, étant donner que j’étais présente ce matin, on aller croire que je séchais. Génial ! Super la première impression... Je ne pouvais même pas le lâcher et faire demi-tour à présent, je n’aurais fait que me perdre et pire encore, il pourrait me rattraper facilement. Je continuais à chercher un moyen de me sortir de se pétrin quand il se mit à marcher. Je me mis à regarder autour de moi et a halluciner. Des montagnes russes, des stands de tirs, la galerie des miroirs, les stands de nourritures et de crêperies, la musique ainsi que la grande roue : il m’avait emmené a la fête foraine ! Complètement abasourdie, je faillis lui rentrer dedans quand il se pencha pour prendre deux cailloux au sol. Je voulus lui demander à quoi cela aller lui servir mais je savais qu’il n’allait pas me répondre. Je le suivis donc en silence jusqu’au guichet où il tendit au contrôleur les deux cailloux. Celui-ci était tellement blasé qu’il les encaissa sans broncher et tandis deux billets a Cholan qui entra et commença à avancer. Il fut tout d’abord hésitant, cherchant sans doute par quoi commencer et s’arrêta soudain devant le train fantôme. Un sourire naquit au coin de sa bouche et il se dirigea droit dessus. Oh non... Je détester les trains fantômes. Je n’ai jamais aimé tout ce qui était horreur et ce qui s’y attache, de près ou de loin. Mais, avant que je puisse dire quoique ce soit, il me fit assoir a coter de lui et la barre de sécurité se referma sur nous. J’étais coincée...

« Tu n’imagines pas l’erreur que tu viens de commettre. »

Il me sourit et me répondit : « Je suis moi-même une erreur. »

Et, sans me laisser le temps de répondre, il m’embrassa sur la joue et le train démarra. Je rougis et me mis à serrer très fort la barre jusqu’à m’en blanchir les jointures. Il le remarqua et posa ses mains sur les miennes. Je retirais les miennes très vite mais, à cet instant, j’entendis un bruit et un squelette se jeta en travers de notre chemin. Je lâchais un cri et me blottis contre Cholan, mon visage enfouis dans son cou. Cette attraction allait me couter ma vie et mon armure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cholan Kôzuki

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22
Logement : La où je peut embêter le monde.

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Jeu 4 Avr - 13:16

Le wagon avait démarré et doucement pris de la vitesse, les murs noirs et camoufler dans un faux château qui aurait pu être hanté, bien sur nous étions toujours sur une île en plein milieu du pôle nord, ceci bien sur semblait pourtant très affecter la jeune femme avec moi, beaucoup de gens on peur des maisons hanté ? Je n'en sais rien je ne les côtoie pas vraiment ces gens, mais d'après mes information la plupart des personnes qui entres ici le font pour s'amuser, on viens la exprès pour avoir peur, comme quoi cette dernière amuse les foules ... sa tombe bien j'aime faire peur au gens, je suis un peu comme cette attraction, je suis une maison hanté.
Moi une erreur ? Surement, après tout, le monde tourne normalement, chaque personne est la pour faire ce qu'il a faire et de cette façon tout marche comme sur des roulettes, sauf que moi je suis un bâton dans les roues, un engrenage rouillé qui fait déraillé toute la machinerie. Ouais c'est bien moi tout sa, je suis un paria quelqu'un qui ne dois pas ce mêlé au autres, ou du moins pas pour être accepter, je n'en ai pas la possibilité et encore moins l'envie.

Le train allait assez vite, je sentais du vent qui déblayais mes cheveux et le souffle de la jeune femme dans mon coup, nous ralentissions pour les passages les plus horribles, la pauvre n'aimait vraiment pas ce train fantôme décidément, il y a pourtant tant de chose qui font des millions de fois plus peur que cette attraction ou tout est, sans l'ombre d'un doute faux ... serais-ce des remord que j'éprouvais à l'avoir fait monté la contre son grès ? Ah tu est vraiment un imbécile Cholan, il ne faut pas s'attacher, pourtant je n'ai pas pu m’empêcher de faire courir mes doigts sur la lyre, les sons s'envolaient doucement, couvrant les bruits du wagon en mouvement.

Les sons qu'elle entendait, ils allaient détruire l'image du monde qu'elle avaient en ce moment même, si elle regardait autour d'elle maintenant elle ne verrait plus ni aucun squelettes, ni vampire, ni monstre en tout genre, mais simplement une nuée de papillon a la couleur du soleil entrain de flotter dans une plaine sous un magnifique ciel bleu.

-Hé regarde ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanna Silverstone

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Jeu 4 Avr - 20:52

J'étais agripper à son bras et me blottissais de plus en plus contre lui au fur et à mesure que le train avançait. Je ne pouvais pas regarder. C’était au dessus de mes forces. Je ne voulais rien voir ni rien entendre. Mais pourtant les cris continuaient à m'emprisonner et à me forcer à aller chercher refuge contre Cholan, chose à absolument ne pas faire car je ne voulais pas qu'il pense qu'il avait le dessus sur moi. Mais je ne pouvais faire autrement parce que je ne pouvais tout simplement pas faire face à cette attraction, aussi fausse soit elle. Je m'accrochais donc de toutes mes forces a cet imbécile qui avait eu la brillante idée de m'amener là quand, à un détour, un serpent vint siffler a mon oreille. Je poussais un grand cri et me réfugie encore plus contre lui, complètement terrorisée. Il ne manquais plus que ça... Je sentis des larmes me brûler les yeux et fit tout mon possible pour les retenir. Il est hors de question qu'il me voit pleurer ! Puis j'entendis, d'abord très peu puis ensuite de plus en plus fort, une douce mélodie qui apaisa un peu mon cœur effréné.

"Eh, regarde...."

J’hésitais un moment avant de finir par risquer de jeter un coup d’œil qui me surprit. Il y avait une belle nuée de papillons ensoleillée qui flottaient dans une plaine surplombée d'un magnifique ciel bleu azur. Ils avaient l'air de jouer ou de danser tous ensemble sans même communiquer. Je les regardais, fascinée, et relâchais petit a petit le bras de Cholan sans m'en rendre compte. Il n'y avait plus rien, ni fantômes, ni squelettes, et surtout aucun serpents. Juste de beaux papillons qui volaient et qui avaient l'air heureux...

Je me réveillais au moment où le train fantôme s’arrêta et me mis a cligner des yeux, complètement déboussolée.

"Bonjour Princesse"

_________________
« Ne jamais donner tout son cœur » parce que, lorsqu'on le fait, on prend le risque de ne plus jamais pouvoir aimer par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cholan Kôzuki

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22
Logement : La où je peut embêter le monde.

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Ven 19 Juil - 19:23

J'aidais la dame à sortir du train, j'avais vraiment été méchant de la faire ici, enfin en même temps je ne pouvais pas savoir qu'elle détestait à ce point les maisons hanter surtout que tout le monde ici à des pouvoirs, je ne vois pas comment ces deux, trois squelette en plastique pouvait lui faire peur ! Ce n'est pas effrayant du tout, moi j'ai fait voir des chose si terrible à des gens qu'ils en sont mort sur le coup, leurs pauvres petits cœur n'a pas réussi a supporter la trop grande frayeur ! Enfin je vais taire cela, je ne pense pas que mon invité aime les meurtres gratuits.

D'ailleurs voila un moment que je n'ai tuer personne, peut-être que j'ai eu ma dose d'action pendant un bon moment après mon combat dans le parc ? Ouais sa dois venir de la ! Depuis je me contente seulement de faire chiez le monde, après qu'on ne vienne pas me chercher, pour moi la vie de ses pauvres idiot n'a pas plus d'importance qu'un simple brin de paille.

Voila j'étais maintenant dehors avec Hanna, il fallait maintenant que je trouve quoi faire, un moyen de bien lui pourrir la vie, mais bon je dois vous avouer que pour une fois votre seigneur est un peu en panne d'inspiration ! Oui sa arrive même au meilleur je confirme hum attendez non je viens de trouver, je peux la taquiner sur le fait qu'elle n'ai pas supporté la maison hanté, oui parfait ! Je m'assis et l'invita à faire de même, c'était une sorte de petit café dont profitai la fête foraine.

-Alors tu ne supporte pas les maison hanté ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanna Silverstone

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Ven 19 Juil - 21:16

J’allais le tuer. Mais avant cela, j’allais le torturer puis lui faire creuser sa propre tombe pour ensuite l’enterrer vivant à l’intérieur. Cet imbécile a tout d’abord commencer par me faire sécher mes premiers cours de ma première journée dans mon nouveau lycée pour m’emmener dans une stupide fête foraine puis avait la brillante idée de m’entraîner dans une saloperie de maison hantée sans même penser un seul instant que je pouvais ne pas aimer ça. Ça m’étonnerai pas qu’il n’ait pas d’amis tient !
Une fois sorti de cet enfer, il nous conduisit à un café dont la fête foraine disposait. Il s’installa, et je n’eus pas d’autre choix que de faire de même. Je m’installais donc en soupirant.

-Alors tu ne supportes pas la maison hantée ?

Sans blague !

-Et toi si tu es comme ça avec tout le monde, tu ne dois pas avoir d’amis sauf s’ils sont des sado-masos.

Il voulait jouer à ma martyriser ? Il allait être déçu car je ne suis pas du genre à ne pas me défendre. J’enchainais donc.

-Suis même certaine que tu n’as pas de petite amie. Parce que, franchement, tu n’es pas digne d’être designer comme un gentleman, on te l’a déjà dit ? Si tu veux avoir du succès, soit un peu plus sympas d’accord ? Et puis tu devrais faire attention à ton look aussi. Personnellement je ne suis pas une fana de shopping comme certaine mais bon je connais les bases et puis il y a quand même une limite... Que tes cheveux ne semblent ne pas connaitre. Donc fais un petit effort parce que là vraiment... Il y a toute une éducation à refaire !

Et tout cela avec un grand sourire qui a tout eu l’effet de rendre la personne en face de moi, folle de rage. Je ne suis pas du genre critiquer m’enfin il l’avait bien cherché. Il aimait jouer avec les gens et moi je ne supporte pas cela. Il allait donc en baver.

_________________
« Ne jamais donner tout son cœur » parce que, lorsqu'on le fait, on prend le risque de ne plus jamais pouvoir aimer par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cholan Kôzuki

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22
Logement : La où je peut embêter le monde.

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Dim 9 Mar - 20:18

Nous voila donc assis. Je l'écoute parler ma tête posé sur mes mains, regardant partiellement le ciel. Ses mots, ils passaient à l'intérieure de moi comme un tourbillons d'eau glacé, pile dans mon ventre ... mais franchement je m'en foutais elle pouvait me gueuler dessus autant qu'elle le voulait, m'insulter de tout les nom et même me frapper si elle le voulais tout cela, ce n'était pas un problème pour moi ... ça voulais seulement dire que j'avais fait ce que j'aimais ... faire chiez le monde et que je l'avait bien fait, alors pourquoi diable avait-je le point serrer et la colère qui commençait a me brûler le dos. Je me contient pourtant et je replonge mes yeux vers elle. Droit dans les siens, mes lèvres ce mouvant en un rictus qui aurai bien pu être un sourire.

-C'est bon tu a terminé ? Oui, je suis comme ça avec tout le monde et alors ? Tout ce ramassis d'imbécile m’insupporte, je n'ai absolument pas besoin d'eux. La seul chose d'ont j'ai besoin c'est de moi même et de la force ! ... et ne parle pas d'éducation devant moi tout cela est superficiel, je n'ai pas besoin de ça non plus

Tout cela m'avait refait penser à ma mère, elle avait été tuer devant mes yeux a mes cinq ans à cause de mon père. Je les haïssaient tout les deux, ma mère pour avoir aimer cette imbécile et mon père pour l'avoir été. Oui je n'ai besoin de rien de plus que moi même les attaches ne servent à rien d'autre cas créer de la souffrance, je n'en veux pas ! C'est moi qui fait souffrir les autres. Je pensais avoir commencer a changer, peut-être bien, mais dans tout les cas c'est une erreur. Je devais me rembrunir et redevenir le connard pathologique que j'étais. Cette fille, je pourrai lui faire vivre mille fois pire que dans la maison hanter en seulement quelques notes ... pourtant je n'allais pas le faire, quelque que chose au fond de moi m’empêchait de faire bouger mes doigts sur les cordes, alors au lieu de ça je joua un autre morceau, une fois que le serveur l'entendit, il changea de direction et posa les deux café qu'il allait apporter à une table suivante sur la notre. Je repris mon sourire narquois.

-Tu veux du sucre ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanna Silverstone

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Dim 9 Mar - 20:39

-C'est bon tu as terminé ? Oui, je suis comme ça avec tout le monde et alors ? Tout ce ramassis d'imbécile m’insupporte, je n'ai absolument pas besoin d'eux. La seul chose d'ont j'ai besoin c'est de moi-même et de la force ! ... et ne parle pas d'éducation devant moi tout cela est superficiel, je n'ai pas besoin de ça non plus.

Ok donc il était tout simplement débile et irrécupérable. Impossible de changer ce bougre d’idiot d’avis. Mais, même si je ne peux pas le faire changer d’avis, il est hors de question que moi, je le fasse.
Il commença à rejouer de son instrument et fit arriver un serveur avec deux tasses de café.

-Tu veux du sucre ?

Je le regardais un moment et me levais d’un coup.

-Non, je veux aller à la grande roue.

Il était hors de question que je joue à son jeu. Je me dirigeais donc vers la grande roue sachant qu’il finirait bien par me rattraper et puis sinon et bien tant pis pour lui et tant mieux pour moi ! Ca me fera des vacances tiens. Cela ne faisait même pas une journée que je le connaissais et il me cassait déjà les pieds. A mi-chemin, il finit par me rattraper et se calla à mon rythme en silence. Pour une fois… J’observais le monde qui il y avait, chose étonnante pour un jour de semaine, qui s’amusait a différents stands ou qui étaient en train de se détendre et manger aux stands de nourriture quand je me rappelais une chose que Cholan avait dite et qui éveilla ma curiosité.

-Eh dis-moi, si les gens t’embête tant que ça, pourquoi avoir insisté pour que je t’accompagne ici ? Et ne me dis que c’est parce que tu veux m’embêter parce que sinon tu aurais pu rester au lycée où tu aurais pu m’abandonner sans soucis.

_________________
« Ne jamais donner tout son cœur » parce que, lorsqu'on le fait, on prend le risque de ne plus jamais pouvoir aimer par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cholan Kôzuki

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22
Logement : La où je peut embêter le monde.

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Dim 9 Mar - 20:55

La grande roue ? Bon ok, j'attrape mon café non payer et le bois d'un coup suivant Hanna jusqu’à la grande roue, la rejoignant assez vite. Pendant ce temps je regardais le ciel alors que nous avancions tout les deux en direction de l'immense cercle de fer. Il faisais beau aujourd'hui, tant mieux je déteste la pluie, elle est encore plus chiante que moi. Remarque je n'aime pas non plus ce ciel trop claire qui agresse les yeux, il m'irrite, en même temps me direz vous qu'est ce qui ne m'irrite pas ? Peu de chose en faite pour dire, même moi je m'irrite moi même. Une petite brise de vent viens me souffler au visage, agréable, me faisant regarder autour de moi, beaucoup de monde, trop de monde pour moi ... je n'aime pas ça, j'ai très envie de les envoyer tous balader et retiens un grognement. Un bruit, la voix de la jeune femme m'interpellai, me faisant reporter mon intention sur elle.

Pourquoi j'étais rester avec elle et que je l'avais fait venir ici ? Hum au début je voulais juste l'embêter, mais oui j'aurai bien pu la laisser ici, sa aurai été plus simple ou même lui faire subir une telle peur dans la maison hanter que son pauvre petit coeur ce serait brisé en morceaux. Pourquoi ne l'ai-je pas fait ? Je ne sais pas et ça m'énerve d'ailleurs, levant encore une fois les yeux aux ciel je finit par lui répondre d'un ton détaché.

-Tu avait l'air seul.

Au même moment nous arrivons à la grande roue, une petite file d'attente. Ouf je déteste attendre, n'ayant toujours pas un sous sur moi je fit courir mes doigts sur ma lyre, oui encore une fois, j'aime ce pouvoir et je n'hésite pas à en abusé. Les gens comme des zombies s'écartait pour nous laisser passer et le guichetier ne pipa mots quand nous somme passez devant lui sans rien payer. De toute façon je n'ai pas d'argent sur moi et je n'en ai jamais tout ce que j'ai obtenu, mon appart, mes fringues, ma nourriture, je l'obtient grâce à mon pouvoir et cela ma va parfaitement bien.
Nous voila donc dans une des cabine de la spirale de fer, dominant toute l'île, c'est un réplique du london eyes ... comment je le sais, j'aime aller ici quand je suis seul, alors je me suis renseigné. Tandis que nous montions doucement je continuai de jouer, sans me servir de mon pouvoir juste pour faire de la musique que j'aime, une chanson triste et mélancolique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanna Silverstone

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Mar 11 Mar - 17:47

-Tu avais l'air seule.

Oh. Ben un peu normal pour une nouvelle arrivée… Et puis je suis du genre solitaire, ça ne me posais donc pas trop problème à moi. Je gardais pourtant le silence encore un moment afin d’y réfléchir.
Nous finissons par arriver devant la grande roue. Je n’étais jamais vraiment monter dans une grande roue avant, ma mère avait le vertige et mon père ne venait pas aux fêtes foraines avec nous à cause de sa phobie des foules. Je m’apprêtais donc à faire la queue quand Cholan débuta une mélodie avec sa lyre et que les gens devant nous nous laissâmes passer. Je n’y croyais pas. Il était vraiment obliger de faire cela tout le temps ? Il ne connaissait donc pas la signification du mot « politesse » au moins ? Je soupirais en le suivant, et me sentis gênée en passant devant l’homme au guichet. J’avançais de quelques pas encore puis je retournais et payais nos deux places en m’excusant discrètement même s’il ne pouvait pas m’entendre. Je montais donc ensuite à la suite de Cholan et m’assis en face de lui. La roue se mit lentement en marche et Cholan changea de mélodie pour une plus triste et mélancolique.

J’observais distraitement le paysage de ma nouvelle ville qui s’offrait à moi. C’était une belle ville et j’espérais que je m’y sentirais enfin à ma place contrairement à toutes celles où j’ai habitée. Je me laissais aller à la douce mélodie qui provenait de l’instrument de Cholan et certains souvenirs commencèrent à refaire surface. En fermant les yeux, je m’adressais à Cholan :

-Raconte-moi ton histoire…

_________________
« Ne jamais donner tout son cœur » parce que, lorsqu'on le fait, on prend le risque de ne plus jamais pouvoir aimer par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cholan Kôzuki

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22
Logement : La où je peut embêter le monde.

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Mar 11 Mar - 18:38


J'étais content qu'Hanna est discrètement rebrousser chemin pour payer, je l'aurai bien fait, enfin peut-être, mais je n'ai absolument rien sur moi et je n'allais pas lui demander de payer alors que c'était moi qui l'avait fait venir ici, jamais je ne me le serrai permis et en plus je sais que sa l'embête de me voir utiliser mes pouvoirs de cette façon alors c'est un plus de toute façon.
Nous somme tout les deux assis dans la grande roue, cet immense cercle de métal avec ses cabines au siège en cuir rouge. Elle est en face de moi et semble perdu à la contemplation de la ville en dessous de nous dont les gratte-ciel, gigantesque tours de verres ce dresse comme d'immense droite de lumière. Moi aussi je m'étais longtemps adonné à cette activité, mais c'est encore mieux lorsque le soleil ce couche et remplis les cieux qui s'embrase alors d'une palette de couleur rouge orangé.
De mon côté je n'avais pas quitter ma lyre dont les cordes reflétait elles aussi la lumière a chaque fois que je venais les pincer pour en faire sortir une note. Je laissai doucement mon esprit ce perdre dans la musique, elle envahissait peu à peu tout mon corps, s’infiltrant donc chaque cellule que je possédait, comblant l'immense vide à l'intérieure de mon coeur. J'aimais la musique par dessous tout, elle, elle ne blesse pas au contraire elle remplit, elle englobe tout et créer l'harmonie. Moi je ne fait pas partit de cette harmonie je suis une dissonance, une fausse note qui blesse les oreilles au milieu de tout.
Je m'était si bien évader dans ces notes que je failli ne pas entendre la question de la jeune fille. Pourtant elle m'avait arrêter de jouer.

-Tu veux que je te raconte mon histoire ...

J'étais surpris. Personne ne m'avait jamais demander une telle chose. De toute façon qu'est ce qu'ils en ont à faire de mon histoire, en quoi ça les regardes ... je ne s'avait absolument pas quoi faire et je sondais les yeux de la jeune atteinte. Que devais-je faire ? L'envoyé balader ? Surement ou même tout simplement partir, pourtant j'hésitait ... je ne voulais pas parler de ça. Fermant les yeux je pris une grande inspiration, je ne veux pas me mettre à trembler surtout pas devant elle, des images de ma vie me revienne peu à peu. Non, pourquoi devrais-je lui parler de ça, c'est du passé. Mort et enterrer depuis bien longtemps pour moi ... je n'ai pas besoin d'histoire à raconter. J'ouvre à nouveau les yeux et tourne la tête vers la vitre ou je croise mon reflet, l'envie de frapper ce visage me fait serrez le point. Ma bouche ce met quand même en marche et je me met à raconté mon histoire.

-Mon père était un homme d'affaire, ma mère une grande pianiste. Peu à peu mon père c'est mis à côtoyer la mafia, pour avoir plus d'argent, mais un jour il a du refuser de les payer et en représailles, ils ont assassiner ma mère ...

Je marque une pause, je pense à ma mère, sa chevelure blonde flottant toujours au dessus d'elle. J'entend encore la berceuse qu'elle nous jouait au piano à mon frère et à moi quand la balle est venu transpercer ça tête et ce figer dans le mur à côté de moi tandis que ma mère tombait morte sur les touche du piano ...morte. Provoquant un son strident en s'écrasant sur les touches.

-Ensuite on à déménagé chez nos grand-parents ... tout à recommencer ils nous ont retrouver, assassinant mon grand-père et ma grand-mère ... aussi mon père, mais lui je l'aurai bien tuer moi même ... c'était à mon tour de mourir, l'homme me poursuivait et j'ai réussi à la tuer. C'est comme ça que je suis devenu un atteint. J'aurai du mourir ce jour là.

Non rectification, j'aurai voulu, préférer mourir ce jour là. Je ne lui parle pas du reste. Les tribunaux ... le lycéen. La haine des gens envers moi qu'on disait responsable des diverses meurtres ... puis le jugement. D'après la loi vu que j'étais un atteint je ne pouvais pas être considéré comme un être humain. Mon petit frère et moi nous somme allé dans un laboratoire emmener de force ... je me souviens encore des expérience cinq fois par jours ... puis je me suis échapper et je suis arriver ici, mais il y a temps de chose que je ne dirai pas, que je ne veux pas dire, je décide de finir mon récit la dessus.

-Voila ... tu est contente ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanna Silverstone

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Dim 16 Mar - 17:32

Oh. Ça s’est une histoire triste… Je m’en suis voulu de lui avoir fait ressurgir tous ces souvenirs horribles. Il devait en plus beaucoup tenir à sa mère vu l’expression que son visage a prise en l’évoquant.

-Je… Je suis désolée, je ne savais pas que tu avais vécus quelque chose d’aussi horribles…

Je baissais la tête, confuse. Cela expliquait son comportement, il se cachait derrière cette carapace afin de ne plus souffrir tout comme moi je me suis cachée derrière mes livres et ma solitude. On n’était pas si différents au final. La grand roue continuait son chemin lentement et finit par s’arrêter alors que nous étions tout en haut. J’observais le ciel que le soleil commençait à teinter de rose et d’orange afin de ne pas avoir à croiser son regard.
Je ne pouvais que comprendre ce qu’il ressentait et m’en voulais donc d’avoir été si dure avec lui, je n’ai pas été très sympa et l’ai jugé trop vite. M’enfin bon… Il n’était pas un gars facile non plus ! M’enfin… Peut-être lui laisserais-je une chance, qui sait ?

_________________
« Ne jamais donner tout son cœur » parce que, lorsqu'on le fait, on prend le risque de ne plus jamais pouvoir aimer par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cholan Kôzuki

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22
Logement : La où je peut embêter le monde.

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Sam 31 Mai - 21:43

Je riais intérieurement, un rire nerveux. Toute cette histoire, ces événement qui c'étaient enchaîner très brusquement, trop rapides pour qu'on puisse les saisir. Seul les moins chanceux d'entres nous tomberons dans ce torrent boueux que l'on appel destin ... Est ce que j'aurai voulu changer quelque chose ? Non pas du tout, je me détestais, mais j'aurai encore plus détesté avoir une vie normal, ne pas avoir cette force et faire partie des gens normaux. Ces imbéciles qui déambule sans aucun but, tout similaire comme de vulgaire copie vide. Je regardais le crépuscule poindre a travers les fenêtre, j'avais envie de bouger, d'action dans ma vie, dans cette vie qui n'a pas de sens, qui ne tourne pas rond. Je me levais en un bond et ouvrit la porte de la nacelle le vent s'engouffrant à l’intérieure et vint toucher mon visage d'une caresse salvatrice ébouriffant mes cheveux. Je regardais le vide en bas, il m'attirait, j'avais envie de sauter. Tout le monde à envie de sauter dans le vide, vous s'avez pourquoi ? Sa remonte tout simplement à l'époque où nous étions tous des primates. Quand nous vivions dans les arbres. On s'avais sauter de branche en branche et on en garde l'envie pourtant notre logique nous dit que nous n'y survivrons. En philosophie on appel sa l'ironie du primate. Je me retournais vers ma camarade de classe.

-La plupart des atteints dons le pouvoir est visible ont appris à le cacher ... pour ne pas ce faire persécuter. Toi tu est une petite chanceuse, ton pouvoir ne ce vois pas sur ta peau. Tu vois cette lyre c'est juste la forme que je donne a mon pouvoir habituellement il n'est pas comme cela.

Une fois ma phrase finit ma lyre ce décomposa en une lumière violette qui vint rejoindre mon dos, prenant peu à peu l'apparence de plumes, puis de grandes ailes violettes qui emplissait l'espace derrière moi. Voila la véritable apparence de mon pouvoir, la lyre c'est juste pour passer inaperçus. Sans même lui poser la question j'attirai Hanna contre moi et me laissait tomber dans le vide en arrière dégringolant en spirale et prenant l'air juste avant de toucher le sol. Prenant mon envol avec la jeune femme dans mes bras. Je l'enmennai dans un lieu que appréciait beaucoup. Une petite colonne près de la rivière où personne ne va jamais a part moi. C'est ici que je viens pour être au calme.

-Alors toi, c'est quoi ton histoire ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanna Silverstone

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Lun 2 Juin - 20:38

Je m’agrippais à lui, complètement paniquée. J’avais à peine eu le temps de voir ses belles ailes violettes se déployer qu’il m’avait déjà prise dans ses bras avant de se jeter de la cabine. J’ai fermé les yeux tout le long du vol, terrifiée à l’idée de tomber et attendis qu’on touche le sol avant de m’écarter de lui. Je n’eus même pas le temps d’ouvrir la bouche qu’il posait déjà une question.

-Alors toi, c’est quoi ton histoire ?

Mon histoire ? Je me mordis la lèvre. Je ne savais pas si c’était une bonne idée d’en parler. Non seulement je ne lui faisais pas vraiment confiance mais en plus je ne pensais pas être encore prête à révéler ma vie comme cela. Quoique je pouvais toujours lui raconter la partie joyeuse de ma vie… Ouais mais nan, il va vouloir savoir ce qui s’est passé pour que je me retrouve ici. Je regardais autour de moi en réfléchissant à ce que j’allais bien pouvoir lui raconter. C’était un bel endroit vert, une petite clairière avec un petit ruisseau qui coulait tranquillement dans un beau son apaisant. Je tournais le dos à Cholan et commençais mon récit en contemplant l’eau.

-J’ai vécus dans la solitude. Mes parents n’étaient que très rarement présents et je n’avais que pour seule compagnie mon chien, Night.

Je souris au souvenir de mon fidèle compagnon et ravalais la boule qui s’était formée dans ma gorge ainsi que mes larmes et attendis d’être sur d’avoir une voix stable pour continuer.

-Je passais donc toutes mes journées avec lui et je n’avais pas d’amis. Je sortais en revanche beaucoup dans le foret qui entourait ma maison et y passer des heures à jouer entre les arbres. Et puis un jour mes parents ont décidé que je devais me marier. Assez ironique de leur part de prétendre savoir ce qu’il me fallait alors qu’ils me connaissaient a peine. J’ai refusé mais on me présenta quand même à un jeune homme. J’ai refusé sa demande et le soir même, alors que je descendis dans la nuit pour manger quelque chose, je le croisais dans la cuisine.

Je croisais les bras sur ma poitrine et fermais les yeux, frissonnant face aux souvenirs qui refaisaient surface.

-Il… Il était saoul et il était en colère parce que je l’avais humilié. Un couteau était poser sur la table et il s’en est emparer pour me frapper avec mais là… Night…

Je serais les paupières et tentais de ne pas craquer.

-Night se jeta en travers de son chemin et prit le coup à ma place… Mon… Mon chien, mon meilleur ami est mort en tentant de me protéger…

Je ne pus tenir plus longtemps et laissais mes larmes s’échapper.

_________________
« Ne jamais donner tout son cœur » parce que, lorsqu'on le fait, on prend le risque de ne plus jamais pouvoir aimer par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cholan Kôzuki

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22
Logement : La où je peut embêter le monde.

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Lun 2 Juin - 21:31

Encore et oui encore une histoire triste... évidement je crois que devenir un atteint est une histoire triste en elle même. J'eu un faible sourire, son chien avait eu un geste héroïque pour sauver sa maîtresse. Je n'aimais pas beaucoup les gens, mais j'ai toujours trouvé les animaux beaucoup plus méritant, eux ne vous juges pas, ils vous aiment juste pour ce que vous êtes.

Je m'en voulais un peu de lui avoir demandé ça, maintenant elle pleurait et je la comprenais. Je n'aime pas ce sentiment ça me pousse à être gentil et je déteste être gentil, sa même à l'attachement et l'attachement même à la souffrance pourtant je ne pouvais pas m’empêcher de la réconforter. Je passais mes bras autour d'elle ainsi que mes ailes je voulais l'entourer pour la protéger. Je crois que si je l'avais pu je l'aurai emballé dans du papier bulle et je l'aurai posé sur une étagère pour que plus jamais rien ne la touche et ne lui fasse de mal, pourtant c'était impossible alors je me contenta de commencer a murmure une berceuse au creux de son oreille, celle que ma mère me chantait pour m'endormir. Je lui frottais doucement le dos. Pour une fois je voulais utiliser mon pouvoir pour quelque chose de bien, de mieux que pour quoi je l'utilisais d'habitude.

Tout autour de nous le monde s’effaça laissant place à un immense champs de fleur ou résonnait une mélodie accompagnant ma berceuse. J'ai le pouvoir de manipuler les sentiments humains grâce a mes illusions d'habitude je m'en sert pour insuffler la peur au gens, mais la non, c'était le calme, un grand calme. comme quand vous êtes étendu sur l'herbe réchauffer par le soleil et que vous ne pensez à rien. C'était ça que insufflait dans le cœur de la jeune femme.

-Tu te sens mieux ?

Je lui souris, nous faisions la même taille, pas très grand tout les deux alors je pouvais le regarder dans les yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanna Silverstone

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Mar 3 Juin - 18:27

Je me laissais aller dans ses bras. Je n’avais plus la force de me stopper ou de le repousser et surtout, je ne le voulais pas. C’était tellement réconfortant d’avoir quelqu’un près de soi pour être consolé. Je me sentis bien dans ses bras, il avait un parfum doux et ses ailes me caressaient légèrement les joues et les oreilles. Je fermais les yeux et me laissais bercer par la mélodie qu’il me chuchota a l’oreille. Je sentis un calme doux s’emparer de moi et me laisser aller à cette sensation. Je savais que c’était Cholan qui produisait cet effet et je savais que je lui avais interdit d’utiliser son pouvoir sur moi mais je le laissais quand même faire, j’en avais besoin. Je finis par retrouver tout mon calme et me surpris même à caresser l’une de ses ailes du bout des doigts.

-Tu te sens mieux ?

Il me sourit et plongea son regard dans le mien. N’aimant pas regarder les gens dans les yeux et étant gênée d’avoir craqué devant lui, je reculais d’un pas et baissais la tête.

-Ou… Oui, merci…

Il rigola et me prit dans ses bras.

-Bon allez, je te raccompagne !

Je n’eus de nouveau pas le temps de protester qu’il s’envola dans les airs et me conduit derrière le lycée.

-Vas chercher tes affaires, je te conduis chez toi après.
-Tu n’es pas obligé, tu sais. Je peux rentrer chez moi comme une grande.
-Oued je sais mais j’en ai envie.


Je soupirais et aller chercher mes affaires en douce, voulant éviter qu’on me pose des questions sur mon absence dès le premier jour de cours. Malheureusement ca a raté. Mon prof d’anglais me vit et vint vers moi.

-Bonjour Mlle. Silverstone. J’ai entendus dire que vous n’étiez pas allé en cours cet après-midi, tout va bien ?

Je rougis et regardais mes chaussures.

-Euh. Oui vous en faites pas, c’était juste que j’étais très nerveuse ce matin et que j’ai finis par rentrer parce que je ne me sentais pas bien. Mais je rattraperai les cours et je serais présente demain, c’est promis.

Il me sourit et me tendis une pochette.

-Ne vous en faites pas, ça arrive souvent, ce n’est pas facile pour les atteints de s’adapter. Reposez-vous bien et n’hésitez pas à venir demander de l’aide.

-Merci monsieur, j’y veillerais.


Il se retourna pour s’en aller mais s’arrêta pour me lancer.

-Oh méfiez-vous de Cholan, il n’est pas de très bonne… Fréquentation.

S’il savait… Je hochais la tête pour lui signifier que j’avais reçus le message et pris mes affaires dans mon casier puis sortis rejoindre ce fameux Cholan.

-On y va ?

Je hochais la tête.

-Oui mais pas de vol cette fois !

Il éclata de rire et me le promis. On se mit donc en route et nous discutâmes tranquillement jusque chez moi. Arrivée à ma porte, je me tournais vers lui et pris une grand inspiration.

-Bon eh bien… C’est ici que je te laisse. Merci pour… Cette journée et… ‘Fin pour tout a l’heure.

Je fis un vague geste de la main en direction de là nous venions et me mordis la lèvre. Il hocha la tête et se racla la gorge.

-Je t’en prie. Ah euh au fait… Si tu pouvais me rendre un service….

J’attendis la suite, m’attendant à toute cette fois.

-Bah hum voilà euh… J’ai mis le feu à mon appart’ ce matin donc si tu pouvais… Me laisser dormir chez toi cette nuit ?

Il afficha un grand sourire tandis que je le regardais, bouche bée.

-Tu… Tu as quoi ?!

-Je tiens à préciser que c’était un accident ! Mais ouais… J’ai mis le feu à mon appartement.


Je soupirais et secouais la tête. Décidément… J’ouvris la porte et lui fit signe d’entrer.

_________________
« Ne jamais donner tout son cœur » parce que, lorsqu'on le fait, on prend le risque de ne plus jamais pouvoir aimer par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cholan Kôzuki

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22
Logement : La où je peut embêter le monde.

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Mar 3 Juin - 19:34

Oui bon j'ai mis le feu à mon appartement, ce sont des choses qui arrivent non ? Je me remémorais doucement ma mésaventure de ce matin.

Il devait être six heure du et je m'ennuyais ... j'étais assis sur un arbre à regarder droit devant moi, mon appartement partir en flamme et je m'ennuyais. Quoi ? Ouais mon appartement brûle et j'vous jure cette fois c'est pas ma faute ! Enfin pas entièrement ! C'est juste que les flics sont venu me demander de payer le loyer, oui j'avais eu la flemme de le faire ces derniers temps et moi j'ai décider de les embobiner un peu avec mes pouvoirs, vous voyer le topo quoi quelques notes de ma cher lyre et on oublie tout, ils partent en pensent que tout c'est bien passer et que le petit Cholan a payer son petit loyer, le truc c'est qu'un des flics, le plus jeune du groupe de trois à paniquer en me voyant sortir ma lyre à sortie son flingue et à tiré sur moi ! Vous vous rendez compte 5 centimètre plus à droite et il en était finit de moi, par chance ! La balle ma juste effleuré ! et oui on ne ce débarrasse pas de moi de cette manière. Mais par malchance ! la balle à été ce loger dans une conduite de gaz produisant un immense "BOUM" et aussi un très jolie feu d'artifice au quel j'ai échappé de peu en sautant magistralement par la fenêtre ... attendez, c'est moi qui sens le brûler comme sa ?!

Bref maintenant j'étais assis sur un arbre entrain de regarder ce qui restait de l'appartement cramer, j'ai trouver sa drôle pendant un moment, mais juste pendant un moment, maintenant je me lassais de voir ces petits êtres habillé de rouge porter des lance d'incendies pour éteindre ce dernier. Je lance un grand soupir avant de sauter de l'arbre pour arriver un peu plus bas, les deux pieds sur le sol, m'éloignant des flammes, voyons le bon côté des choses, je n'aurai plus à payer de loyer, le mauvais, je suis à la rue maintenant .

Ensuite j'étais aller au lycée comme si de rien n'était c'est pour cela que j'étais heureux de pouvoir dormir chez Hanna. Enfin j'aurai très bien pu entrer dans un hôtel sans payer, mais je m'étais bien garder de lui dire. Je la suivais, c'était plutôt jolie, mais du tout à mon goûts, pas assez uni, trop vieux manquant beaucoup de modernité.

-J'aime pas du tout la déco

J'avais dit ça sur un ton neutre avant de me lover allègrement dans le canapé me saisissant de la télécommande pour allumer la télé comme si j'étais chez moi. Une présentatrice blonde décolore parlait d'une vague de meurtre très récente qui ciblaient les atteints et insistait à la prudence.

-Quand est-ce qu'on mange princesse ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanna Silverstone

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 11/08/2012

MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   Mar 3 Juin - 21:16

J’entrais à la suite de Cholan et enlevais mes chaussures et ma veste tandis qu’il inspectait ma maison.

-J’aime pas du tout la déco’.

Je levais les yeux au ciel et soupirais. Evidemment, rien ne lui plaisait de toute manière. Je le vis s’installer dans mon canapé et s’emparer de la télécommande comme s’il était chez lui. Mais qu’est ce qui m’avait pris d’accepter…

-Quand est-ce qu’on mange princesse ?

Il avait les pieds sur ma table basse. Je les lui poussais et ramassais mes livres posé dessus ainsi que mon ordinateur portable.

-Quand tu auras faim. T’as faim, tu cuisines, c’est la règle ici. Et je ne suis pas une princesse !

Je montais dans ma salle de bain et allais me prendre une douche pour me détendre un peu. J’allumais mon poste et entrais dans la douche en espérant que Cholan ne fasse pas de bêtises…
En descendant, je le retrouvais sur le canapé, les pieds de nouveau sur la table et une assiette de plat préchauffé que j’avais acheté la veille. Je m’installais dans le fauteuil en face du canapé et attrapais mon ordinateur portable que j’allumais.

-Bon appétit.
- Tu ne manges pas ?
-Pas faim.
-Pas étonnant venant de ta part.

Je ne relevais pas et me concentrais sur ce que je faisais, la télé en bruit de fond. Quand il eut fini son repas, Cholan posa son assiette sur la table et, au moment où il se redressa, croisa mon regard desaprobateur et me fit un grand sourire avant de se lever pour aller ranger sa vaisselle. Bon, au moins, il commençait à comprendre.
En fin de soirée, quand j’eu terminé tout ce que j’avais à faire, je me levais et m’étirais.

-Bon c’est l’heure de dormir. Je te laisse ma chambre, moi je vais dormir dans le canapé.

_________________
« Ne jamais donner tout son cœur » parce que, lorsqu'on le fait, on prend le risque de ne plus jamais pouvoir aimer par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The hell way [PV-Hanna]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The hell way [PV-Hanna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell
» Gates Of hell " La porte des Enfers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resortlife : Sadame no Sentaku  :: L'Ile :: Autres lieux-
Sauter vers: