Déjouer son sort a des conséquences.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hunter Vesperine débarque ~ [END]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vesperine Hunter

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 21
Logement : Hum... Partout!!

MessageSujet: Hunter Vesperine débarque ~ [END]   Mar 4 Sep - 10:55





(c) _ADASTRA





Présentation de Vesperine Hunter

Prénom : Vesperine
Nom : Hunter
Age : 17
Nationalité : Américaine
Sexe : Féminin
Date de Naissance : 17 octobre 1995
Orientation Sexuelle : 100% hétéro
Groupe :

Pouvoir : Pouvoir du sang
~ Oh, les belles chaussures ! ~


.:. Description du Physique (250 mots minimum) .:.




Vesperine est une jeune fille agréable à regarder. elle à une petite carrure, malgré des os épais, elle mesure environ 1 mètre 55. Cependant, elle n'a pas la peau sur les os, mais elle n'est pas non plus "enrobée", elle à juste ce qu'il faut, où il faut: entre autre, elle a une très belle poitrine!
Quand à son visage, on ne peut pas dire qu'il est très spécial, mais il reste cependant jolie. Vesperine a de grand yeux vert, plutôt vert jade au centre et émeraude vers l’extérieure. Leurs couleurs sont accentués par ses long cils noir et recourbés. son nez est fin et ses lèvres pulpeuse, la lèvre inférieur un peu plus que la supérieur. Elle a un cou fin et gracile, entouré d'une fine chaine en argent où pend un pendentif fait d'un rubis taillé de manière à ressembler à une goute de sang, qu'elle porte de temps en temps.
Vesperine à de long cheveux de jais, onduler et atteignant le bas de son dos. Elle aime les laisser libre ou alors les coiffer en deux couette hautes, attacher avec des rubans de la couleur dominante de sa tenue.
En raison de son histoire, Vesperine prend très soin de sa personne, elle est toujours maquiller. La plupart du temps, elle opte pour un maquillage de type "nude", c'est à dire un peu de poudre libre, et du bush rosé (pas le vin, hein!) Elle applique un trait fin d’eye-liner et de mascara. Elle termine le tout par un peu de gloss clair et brillant.
Question vêtement, et bien... On pourrais la qualifier de "fashion victime", elle est accros aux dernière mode vestimentaire. Elle aime tout particulièrement le tenue sexy, des petit haut au grand décolleté, mini-jupe et jean's moulant. Quand au chaussures, et bien c'est n'est pas pour rien que sa phrase favorite es "Oh les belle chaussure! je veut les même!" Elle est particulièrement folle des chaussure à talon TRES haut: 12cm minimum. Dès escarpin aux bottines, tous ce qui à des talons hauts lui plaira!

.:. Description du Caractère (250 mots minimum) .:.


Vesperine est d’un tempérament très enjouer, surtout pour faire les quatre cents coups, que se soit gentiment, ou un peu plus, disons… méchamment. Lorsqu’elle réussi à avoir des relation sociale normale avec des personnes, et qu’elle arrive à éprouver de la sympathie pour quelqu’un, elle peut être une amie à qui vous pouvez faire confiance, cependant, elle, elle ne vous l’accorderas pas. En raison de ses vécus, elle est très, très longue avant de se reposer un temps soit peu sur quelqu’un. Pour les personne qu’elle n’affectionne pas, elle se montre hautaine et orgueilleuse avec elles, adorant les rabaisser dès qu’elle le peu. Si on se montre agressif ou si on la cherche, elle n’hésitera pas a se mettre très vite en colère.

.:. Story (500 mots minimum) .:.



Bon, je vais vous raconter mon histoire, qui est très intéressante!


Je suis née un 17 octobre, par un jour d'orage, dans la maison familiale. Nous vivions dans le Maine, un état tout a fait nord-est des États-Unis. Nous vivions dans une immense demeure, de style Victorien, mon père était un couturier célèbre, et ma mère, directrice d'une agence de mannequin. Dès ma naissance, je vécu dans le luxe et l'abondance, bref, j'étais née du bon coté.
Je n'allais pas à l’école, et des professeurs venais m’enseigner à la maison.
Quand je fut en age de m'habiller seul, je découvrir l’univers fascinant de la mode. Oui, je suis précoce, je sait, mais avec mes parents, j'étais bien obliger!
Vers 14 ans environ, ma mère me lança dans le mannequina pour jeune fille, je défilais régulièrement; surtout pour les collections pour adolescentes de mon père. Une grande carrière m'était promise, mais, du jour au lendemain, tout bascula.

J’étais sortis en ville avec des amis, la soirée c’était passé sans encombre. Nous nous étions tous quittés, chacun allait rentrer chez soit, et moi aussi.
Je m’apprêtais à prendre le bus de nuit, même si j’aurais pus demander un chauffeur. Je traversais une petite ruelle pour aller à l’arrêt. Des bruits de pas me suivaient, mais je n’étais pas inquiète outre mesure. Je continuais de marcher, les pas se rapprochaient de plus en plus.


Soudain, une main compressa ma bouche et me tira au sol.
Je vis le visage d’un homme, il avait un peu de barbe ; ses yeux étaient exorbités. J’étais paniquée, allait-il me tuer ou pire encore ?!

Il approchât un poignard de mon vissage, et, accompagné d’un rire sadique, il m’entailla la joue, très lentement. La douleur était horrible, mais je ne pouvais ni crier, ni me débattre. Je sentais mon sang coller sur ma joue. Il saisit ensuite mon bras, et il fit pareil… Le sang coulait à flot…

J’avais une drôle de sensation dans la poitrine, comme si quelque chose voulais en sortir. C’est à ce moment là que l’effroyable individu enfonça toute la lame de son arme dans mon ventre. Je crus que j’allais mourir…
Cette force ressortit d’un coup, et il y avait comme du feu autour de moi. Les « flammes » dansaient, virevoltaient, léchaient les murs autour.
L’homme se redressa et regarda cet étrange spectacle, il était terrorisé. A mon tour, je me mis sur mes jambes. Je compris avec horreur que se n’étaient pas du feu, mais mon propre sang, qui continuait de s’écouler de mes plaies. J’avais comme la sensation que mon sang faisait toujours partit de moi, un peu comme un membre à part entière, comme un bras.
J’essayai de le bouger, et il m’obéit… Que ce que c’était que ça, bordel ?! Depuis quand je pouvais contrôler mon sang ?!
J’en avais presque oublié l’homme, qui se jeta sur moi en criant :

« Que ce que tu fou salope, c’est quoi ce truc ?! »


Une gerbe de sang s’écrasa sur lui, lui coupant un bras, puis l’autre. Il s’effondra au sol, et fus transpercé par une autre gerbe, mais celle si était dure et brillante, un peu comme un rubis.
Je l’avais tué ? Je ne préférais pas savoir… En passant une main sur mon ventre, je constatais qu’il n’y avait aucune plaie, et sur mes bras non plus, tout mon sang était de nouveau dans mon corps, où je le sentais couler.
Je couru sans m’arrêter. En arrivant chez moi, je sauta dans la douche, pourtant, l’eau qui partait dans le siphon n’était pas tintée de rouge. Je resta sous l’eau bouillante pendant de longue minute. En sortant, je m’enveloppai dans une serviette chaude, avant d’enfiler un t-shirt large. J’entendis du bruit en bas, je descendis. C’était mes parents, je me dirigea vers eux, et leur dis :

« J’ai quelque chose à vous monter. »


Sans plus d’explication, je pris un couteau dans le tiroir. Je n’étais pas totalement sur que ça fasse comme tout à l’heure, Au fond de moi, j’espérais que ça soit le cas.
J’approchât la lame de mon bras gauche, et fis une petite entaille, le sang perla sur ma peau blanche, avant de faire une petite flamme, je dirigea vers la gauche, puis a droite. Je regardai mes parents, l’horreur, la peur, l’étonnement pouvait se lire dans leurs yeux. Ma mère recula jusqu’à rencontrer le plan de travail, et mon père soufflât :

« Oh mon Dieu, c’est quoi ce truc ? »


Ils se mirent à parler tout bas, avant que mon père ne me renvoie dans ma chambre. En montant les escaliers, j’entendis ma mère prononcer ces mots « … c’est un monstre ! ».
Je fus choquée de ses paroles, elles m’avaient perturbée, et je me demandais si j’étais réellement un monstre. J’allais me coucher, exténuée, et espèrent que tout cela ne soit qu’un mauvais rêve.

Je fus réveillée par un cauchemar, même si je ne sus plus de quoi il était question une fois tirée de mon sommeil. Je sortis péniblement de mon lit, et alla allumer la petite télé qui trônait dans mon armoire. C’était le journal du matin. Le présentateur parlait d’un cadavre, aux bras coupés qui avait été retrouvé dans la ville que j’habitais, et qu’une jeune fille avait été vue, non loin fuyant à toute jambes.
Cela me fis comme un choc.
Quelqu’un frappa à ma porte, paniquée, j’éteignis précipitamment l’écran, et toute tremblante, alla ouvrir. C’était ma mère, qui était venu me dire, toute radieuse et un étrange sourire aux lèvres, que je devais me préparer à participer à un nouveau défilé qui aurait lieu dans un autre pays…
Elle ne m’avait jamais parler de ce défilé, d’habitude, elle me prévenais toujours bien à l’avance. Quoi qu’il en soit, je fis comme elle m’avait demandé, et enfila des vêtements propre, classe, et un peu sexy, puis descendis.
Ma mère m’attendait, elle me dit de monter dans la voiture, pour aller à l’aéroport, où un avion particulier m’attendait. Je lui demanda pourquoi je devais y aller seule ; et elle prétendra, d’une voix peu sure, qu’elle avait des chose à régler avant de venir, et que les mannequins devaient y être au plus vite.
Sans plus de question, je monta dans la voiture, puis plus tard, dans le petit avion.

Nous fîmes une première escale, où j’en profitai pour aller me dégourdir les jambes, puis je remontai dans l’avion, qui ne tarda pas à décoller.
Nous survolions une immense plaine enneigée. Pouvait-il y avoir un défilé de mode dans cet endroit me demandais-je. Mais je ne me posai pas plus longtemps la question.
Quelque minute plus tard, je sentis l’avion pencher en avant, je pensais que nous arrivions, jusqu’à ce que l’avion penche de plus en plus dangereusement.


Paniquée, je pénétrai dans la cabine, pour parler au commandant. Mais à ma grande surprise, je ne trouvai personne, et l’avion était en pilote automatique. Un petit papier était posé sur le tableau de bord. Je le pris dans mes mains, et le lus :

« Je suis désolé, vos parents m’ont demander de faire s’écraser votre avion en plein Pôle Nord, à la suite de ce qui c’est passé hier… »


Je compris immédiatement que mes parents avaient planifié ma mort. Ils ne voulaient pas avoir « un monstre » pour enfant, et préférait me voire morte. Je fondis en larme, acceptent mon triste sort, sachant que rien ne pouvait me sauver.

J’eu soudain un éclair, une illumination ! L’autre soir, mon sang était devenu aussi dur que de la pierre. Aussitôt, je pris un verre, et le brisa, puis m’entailla le bras avec un des petits bouts coupant. Je fis abstraction de la douleur et me concentra sur mon pouvoir, je fis sortir mon sang, et il vint bientôt totalement me recouvrir, puis il devint dur. A l’intérieur de cette enveloppe, je ne pouvais plus bouger, ni respirer, Cette étrange force ressurgi, je compris que c’était mon instinct de survie. Alors, je me transformai totalement en sang, je n’avais plus aucun membre, et pourtant, je pouvais continuer de penser, et de sentir le cocon dans lequel je me trouvais.
Peu après, l’avion percuta le sol et explosa. Je fus éjectée au loin, car l’eau l’impression de me retrouver dans un manège. Ou un peu comme une bouteille d’eau, pas totalement remplie, où l’eau se ballade dans la bouteille quand on la lance en l’air. Puis je touchai le sol. Je repris forme humaine, mes vêtements était miraculeusement intact, et n’avait aucune égratignure.


Je me trouvais dans le même genre de paysage que nous, enfin plutôt je survolais tout à l’heure.

D’un côté, j’avais eu vraiment beaucoup de chance d’avoir survécu au crash, mais de l’autre coté, je n’étais pas tomber dans l’endroit qui offrait le plus de chance de survies, et je commençais déjà à mourir de froid.
Je m’éloignai rapidement de la carcasse brûlante de l’avion. Je marchais, regardant mes pieds, quand je percutai quelque chose. On aurait dit un mur de glace ou bien de verre. Je posais un main dessus, et la retira en vitesse tellement c’était froid. Cela voulais forcement dire que cet endroit était habite, sans plus attendre, je me mis à frapper cette chose en criant que je voulais rentrer dedans.

Une porte s'ouvrit alors, et je découvris une ville à l’intérieur.

.:. Mais qui se cache derrière cet Écran ? .:.


    Prénom : Nath
    Nom/Pseudo : Vesp
    Age : 16 ans
    Le forum, t'en penses quoi ? : Bien^^
    Le père du Peuple tu l'aimes ? : Owi!
    Comment as-tu découvert le forum ? : Bouche à oreille
    Et le code, il est passé ou ? : Validé par Kath'





Dernière édition par Hunter Vesperine le Mer 13 Mar - 20:30, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katherine Andersen
Admin
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 22
Logement : Derrière mon écran. Ouai, j'vous le jure.

MessageSujet: Re: Hunter Vesperine débarque ~ [END]   Ven 23 Nov - 22:43

Bienvenue !
:nosebleed: ... 100% Hétéro ? *Ah Marde*
Alors cette fiche, ça avance ? Hâte de lire la suite !
Sur ce, bonne chance (:

_________________
๑۩∞۩๑


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cholan Kôzuki

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22
Logement : La où je peut embêter le monde.

MessageSujet: Re: Hunter Vesperine débarque ~ [END]   Mer 6 Fév - 18:43

Hep hep hep elle est à moi //PAN//

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesperine Hunter

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 21
Logement : Hum... Partout!!

MessageSujet: Re: Hunter Vesperine débarque ~ [END]   Mer 13 Mar - 19:44

Voila, je pense que c'est bon =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cholan Kôzuki

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22
Logement : La où je peut embêter le monde.

MessageSujet: Re: Hunter Vesperine débarque ~ [END]   Mer 13 Mar - 20:30

Et bien pour moi tu est Va~li~dé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesperine Hunter

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 21
Logement : Hum... Partout!!

MessageSujet: Re: Hunter Vesperine débarque ~ [END]   Mer 13 Mar - 20:47

Merci!! *saute partout*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hunter Vesperine débarque ~ [END]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hunter Vesperine débarque ~ [END]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combat 4: Annie Villeneuve vs Rachel Hunter
» A hunter ... a bear
» [01.07.11] Video: évolution du bounty hunter
» Sur une barque ... seul ... avec elle ...
» Monster Hunter Orage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resortlife : Sadame no Sentaku  :: Tout a un commencement :: Identité :: Identités validées-
Sauter vers: